Les dossier du cabinet mai 29, 2018 CabinetExpert No comments

Une nouvelle carrière s’offre à vous ? Osez le changement !

Que faire si on a la chance de recevoir une proposition d’emploi mieux rémunéré et plus motivant ? Après l’enthousiasme vient le temps de la réflexion. Pour sauter le pas, il faut souvent oser, mais aussi il est nécessaire de disposer d’un maximum d’atouts pour réussir la transition, notamment des connaissances et des qualifications à jour adaptées à la nouvelle carrière.

L’analyse : faire un bilan de compétences

Une personne en activité peut décider de procéder à un tel bilan dans le but de faire le point professionnellement et de déterminer sa position sur le marché de l’emploi. Le temps consacré à un bilan de compétences ne devrait pas dépasser 24 heures. Si l’opération est réalisée au cours du temps d’exercice, le salarié a la possibilité de solliciter une autorisation d’absence au titre du congé individuel de formation. Le financement peut être réalisé de différentes manières : soit en passant par un OPACIF, en faisant une demande de DIF ou grâce au plan de formation de l’entreprise si le bénéficiaire est salarié.

Il appartient au bénéficiaire de choisir un prestataire habilité avec lequel il aura de bons contacts. Concrètement, le processus comprend une phase préliminaire, une autre d’investigation et une dernière phase de conclusion. À la fin de la démarche, le bénéficiaire reçoit un document écrit contenant les résultats détaillés du bilan qui lui permettront de confirmer sa décision de changer de métier, et d’identifier les formations et les qualifications à acquérir pour réussir sa reconversion professionnelle.

Choisir une formation adaptée

Cette étape est pratiquement présente dans la plupart des projets de reconversion professionnelle. Il s’agit de compléter ses connaissances et de renforcer ses aptitudes pour exercer ses nouvelles fonctions dans les meilleures conditions. Étant donné qu’il s’agit d’une transition, il est primordial de disposer d’outils innovants permettant de comprendre, d’agir et de diriger dans un environnement hautement compétitif et en mutation constante.

Les formats de formation sont nombreux :

  • une formation diplômante de type « Executive Masters » qui peut s’étendre sur deux ou trois ans, à raison de quelques jours consécutifs chaque mois,
  • une formation certifiante pour acquérir de nouvelles aptitudes,
  • des cycles de conférences qui permettent d’étudier à fond un thème précis,
  • des formations courtes pendant un à quatre jours visant à acquérir de nouveaux mécanismes facilitant la diversification et l’approfondissement des compétences.

Pour identifier une formation appropriée, il est recommandé de recourir à une prestation d’orientation professionnelle spécialisée (POPS) dont le but est de préciser les besoins du bénéficiaire en fonction de son projet.

Finalement, la décision de dire « oui » à une proposition de reconversion motivante est une affaire parfaitement gérable, surtout si on est d’un naturel audacieux. Oser le changement : l’épanouissement et le dépassement de soi ne manqueront pas d’être au bout du chemin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *