Dossiers pédagogiques mars 21, 2017 CabinetExpert No comments

>L’harmonisation fiscale a encore du chemin à parcourir en Europe

Nombreux sont les citoyens européens qui s’insurgent contre les taxes en vigueur dans leurs pays. En effet, s’il n’est jamais très plaisant d’être assujetti à l‘impôt, un pays qui taxe est aussi un pays qui redistribue les richesses. Pendant cinq années consécutives, les Belges ont payé le montant le plus élevé des taxes dans l’Union européenne (UE). Mais après avoir réduit le taux d’imposition réel l’année dernière, la Belgique a renoncé au titre pas si convoité à son voisin.

Avec un taux d’imposition réel de 57,53%, la France se trouve en tête de la liste en 2016. La Belgique a terminé deuxième et l’Autriche a terminé troisième. La Suède a arrondi les dix premiers avec un taux d’imposition réel de 47,13%.

Chypre se classe en bas du classement des 28 États membres de l’UE, avec un taux d’imposition réel de 23,85%, soit la moitié de l’imposition en France. Les travailleurs des 28 pays qui font actuellement partie de l’UE ont vu leur taux d’imposition réel moyen diminuer légèrement pour la deuxième fois au cours des six années, passant de 45,19% à 44,96%.

Le salarié français moyen doit travailler 210 jours – jusqu’au 29 juillet – avant de cesser de payer des impôts au gouvernement et de commencer à conserver son revenu. C’est ce que l’on appelle la «journée de libération fiscale», selon une récente étude (pdf) réalisée par l’Institut Économique Molinari basé à Bruxelles pour classer les charges fiscales des salariés individuels percevant des salaires typiques dans l’UE.

Le jour de la libération fiscale en Belgique est maintenant neuf jours plus tôt (27 juillet), après que le taux d’imposition effectif a été réduit de 59,47% à 56,9%. Toutefois, le rapport note que cette déduction fiscale a entraîné «peu ou pas d’argent supplémentaire dans les poches des travailleurs typiques» que le gouvernement a augmenté les impôts sur l’électricité, le carburant diesel et l’alcool.

Vingt des 28 États membres de l’UE ont relevé les taux de TVA depuis 2009, selon le rapport. La plus forte augmentation a été réalisée en Hongrie, où la TVA a bondi de 20% à 27%.

Vers une harmonisation de la politique fiscale en Europe

Les fait sont la, malgré quelques efforts mis en place par l’union européenne, comme la tva intracommunautaire, l’harmonisation fiscale a encore du chemin à parcourir. La compétition fiscale entre les Etats n’aboutira qu’à un déchirement, à terme, de l’union européenne. Cette question reste d’une importance cruciale et elle est vivement débattue en France durant la campagne des présidentielles (le fameux FREXIT), mais dans d’autres pays en Europe tout aussi concerné par la question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *